Le Togo tente de relancer sa rente minérale

Le Togo tente de relancer sa rente minérale

Posted by

Le niveau de production des phosphates au Togo a atteint 1.110 000 tonnes en 2014 et les perspectives sont de 1,5 million pour 2015, ont indiqué mercredi les responsables de la SNPT (Société nouvelle des phosphates du Togo) dans un contexte mondial volatile où la demande reste très soutenue malgré un cours en retrait de 15,3% pour le phosphate roche.

Pour atteindre ces résultat, d’importants efforts de modernisation de l’outil de production ont été réalisés, plus de 6 milliards en 2014.

Côté bilan financier, la SNPT a réalisé un CA de 57,75 milliards de Fcfa et a dégagé un bénéfice net imposable de 2,94 milliards.

En 2015, la société table sur un chiffre d’affaires de plus de 65 milliards. Les investissements avoisineront les 16 milliards.

Faute d’investissements suffisants, la production était passée de plus de 3 millions de tonnes dans les années 1990 (elle représentait 40 % des recettes du pays) à environ 800. 000 t en 2008.

Après le renouvellement des équipements, suivra une phase d’expansion et de développement de la filière. Nécessitant un investissement de 48 milliards de F CFA, elle porte sur l’exploitation du phosphate carbonaté (le pays n’utilise que la couche meuble de son gisement), dont la réserve est estimée à près de 2 milliards de tonnes.

Les autorités, qui recherchent un partenaire technique pour ce projet, ont reçu plusieurs offres venant de groupes étrangers (indien, australien…).

Une fois l’exploitation du phosphate carbonaté lancée, le gouvernement entend industrialiser la filière, avec la construction d’une usine d’acide phosphorique. Montant prévu de l’investissement : entre 68 milliards et 132 milliards de F CFA. Mais d’ici là, la priorité demeure la relance de la production et une meilleure gouvernance de la filière

Source: RepublicOfTogo